R&D en région : 60 minutes devant le MEDEF

https://www.picardiegazette.fr/article/r-d-en-region-60-minutes-avec-daniel-leca


"Quelle ambition régionale pour le développement de la recherche et de l'innovation à l'échelle des Hauts-de-France ?". Pour tenter de répondre à cette question, le Medef Hauts-de-France avait organisé un "60 minutes avec" Daniel Leca, vice-président de Région en charge de l'Enseignement supérieur, de la recherche, de l'innovation et de l'Europe début décembre en visioconférence.

Une région d'excellence

L'occasion pour l'élu de rappeler les trois grandes ambitions de la Région en la matière, dont la première, qui est faire des Hauts-de-France un territoire d'excellence. « Notre région est la deuxième plus jeune de France. C'est un réel atout car elle bénéficie d'un écosystème d'enseignement très riche », explique-t-il. Avec ses sept universités, sa vingtaine de grandes écoles et sa dizaine d'organismes internationaux, la région dispose d'une base solide pour attirer les étudiants, dont de nombreux étrangers, très présents sur le territoire.

La deuxième ambition est de penser l'enseignement supérieur pour l'emploi d'aujourd'hui et de demain. « Autrement dit, en adéquation avec le terrain, avec la réalité concrète des entreprises », poursuit Daniel Leca. Car si la population régionale est jeune, elle est aussi l'une des moins diplômées de France. Autre caractéristique, les étudiants des Hauts-de-France sont plus nombreux qu'ailleurs à suivre une formation en BTS ou en école d'ingénieur. « Nous devons tenir compte de ces spécificités, de ces lacunes, et adapter notre offre en fonction de l'économie actuelle et de demain », ajoute le vice-président du Conseil régional.

Et créatrice de valeurs

La Région ambitionne enfin d'être créatrice de valeurs dans les domaines de la Recherche et du développement. « Nous avons un déficit d'investissement dans ces domaines. Il faut donc impérativement faire sauter les verrous, mobiliser les entreprises et se servir de leviers comme l'Europe, précise Daniel Leca. Nous ne pouvons plus continuer à être l'usine de la France. Nous devons aussi devenir l'usine de demain. »

Pour se donner les moyens de parvenir à ces objectifs, Daniel Leca estime qu'il faut d'abord « simplifier les accès face à un foisonnement d'acteurs sur le territoire », « accompagner les porteurs de projets dans leur prise de risques et renforcer les partenariats publics/ privés ». La Région s'est en outre fixé sept domaines d'activités stratégiques à développer : la mobilité, les industries créatives, la santé / nutrition, la numérique/ robotique, les matériaux, l'énergie et la bioéconomie. « Il y a parmi eux des pôles traditionnels et des pôles plus récents. Tous en tout cas sont porteurs de projets innovants et pensés pour accroître les prises d'initiatives », conclut-il.