Un budget qui prépare l'avenir!

December 13, 2016

Mon intervention en Séance plénière du conseil régional des Hauts-de-France pour défendre la position du groupe UDI-UC.

(Vidéo à venir. Seul le prononcé fait foi).

 

"Travailler sur le budget d’une collectivité n’est pas un acte anodin. C’est tout sauf un acte purement administratif. Construire un budget, le voter, c’est sans doute l’une des décisions les plus politiques qui soit.

 

-En effet, le processus qui nous amène à adopter aujourd’hui ce budget est révélateur de notre manière de faire de la politique :

 

-Ce processus révèle tout d’abord la méthode qui est au cœur de notre action politique. Ce premier budget, Monsieur le Président, vous avez voulu qu’il soit l’occasion d’une remise à plat des engagements pris. Le groupe UDI-UC et l’ensemble de la majorité ont demandé un audit complet des finances de la région. Ce dernier a révélé une situation bien plus grave que nous aurions pu l’imaginer. Mais cet audit a aussi permis de forger notre conviction que pour réussir demain, nous devions mener une évaluation permanente des politiques avec comme objectif la recherche d’efficacité et de marge de manœuvre pour agir.

 

-Ce budget est aussi un révélateur de notre éthique de responsabilité. Loin de nous défausser, loin de céder à la facilité et rejeter la faute sur ceux qui nous ont précédé, loin aussi de nous la tentation de laisser filer les choses » et faire peser sur les générations futures nos décisions d’aujourd’hui, nous avons choisi d’être responsables. Responsables tout d’abord en assumant que notre Région fusionnée était confrontée à une situation budgétaire très difficile. Responsables aussi en faisant le choix de proposer, en toute transparence une trajectoire de redressement exigeante mais réaliste. Responsables enfin en assumant les engagements pris jusqu’à aujourd’hui, ces fameuses « Mesures Antérieurement Décidées » qui montre que notre région est un partenaire fiable des collectivités locales, des entreprises et des associations … en clair un partenaire fiable des forces vives de notre région, ces mêmes forces vives qui ont besoin de pouvoir se projeter dans des politiques stabilisées qui leur offre de la prévisibilité.

 

-Ce premier budget est enfin un révélateur de notre détermination à agir. Nous avons en ligne de mire le projet majeur que constitue le Canal Seine Nord Europe. Pour en faire une réussite nous savons que nous devons penser notre action de manière globale en ayant toujours à cœur d’agir en faveur de l’emploi, de l’équilibre des territoires entre monde rural et monde urbain, de construire l’image et l’identité de notre région dans un contexte de fusion qui nous oblige. Cette détermination à agir nous impose de faire de ce premier budget, le budget de la reconstitution de nos marges de manœuvre. Ce budget est l’occasion de préparer les conditions de notre actions pour les années à venir et l’économie de 100 millions d’€ que nous réalisons cette année en témoigne.

 

-Une méthode, une éthique de responsabilité, une détermination à agir qui font qu’aujourd’hui nous pouvons aborder avec ambition l’avenir. Le groupe UDI-UC a déjà eu l’occasion de rappeler à quel point il était attaché à certaines politiques structurantes pour notre région.

 

            -Tout d’abord, la fusion des dispositifs que les Vice-Présidents ont engagé est l’occasion de construire de nouvelles actions qui s’appuient sur l’expérience des deux anciennes régions. Ce processus est bien engagé et il doit se poursuivre pour unifier notre action. Une fusion qui doit d’ailleurs se faire dans une logique équilibrée et qui ne doit oublier aucun territoire et en particulier la Picardie qui se sent parfois un peu éloignée des centres de décision. Je sais, Monsieur le Président, que tout l’exécutif a cette exigence en tête et que l’action de Brigitte Fourré est en la matière essentielle.

 

           -En matière d’aménagement du territoire ensuite, la sanctuarisation d’une enveloppe dédiée aux fonds territoriaux, et ce sur l’ensemble du mandat, témoigne de la volonté de l’exécutif de maintenir une action forte aux côtés des communes et des intercommunalités pour mener des projets concrets en territoires. Le groupe UDI-UC tient d’ailleurs à la notion de justice territoriale qui impose d’évaluer les projets selon leur capacité à créer des dynamiques territoriales à même de renforcer leur attractivité. À ce titre, je tiens à souligner que les fonds territoriaux ne peuvent prendre toute leur ampleur et remplir leur rôle que si on les considère comme entrant en synergie avec les politiques de droit commun. Permettez-moi d’évoquer en particulier la question de la santé, dont on sait qu’elle est au cœur des préoccupations de nos habitants en particulier dans le monde rural. Nous savons que Monique Ryo a à cœur de travailler sur ce sujet de manière équilibrée au service de la solidarité territoriale.

 

            -En matière de développement économique, le groupe UDI-UC accompagnera toujours les politiques qui contribuent à créer des emplois et favorisent le développement des entreprises. Nous serons naturellement force de propositions afin que les dispositifs qui seront imaginés demain permettent de créer des effets de levier sur les secteurs clefs de l’économie de demain. Adaptation numérique de l’économie, transition énergétique et renforcement des secteurs qui seront dynamisés par le Canal Seine Nord notamment. L’économie sociale et solidaire doit également être encouragée, non seulement par une politique dédiée, mais également en considérant les entreprises de l’ESS comme des acteurs économiques classiques mais dont l’utilité sociale est décisive. Nous devrons demain mobiliser davantage de crédits encore pour accélérer la dynamique pro-business que vous avez initié M. le Président.

 

            -Par ailleurs, si nous voulons réussir à construire la région de demain, nous devons réussir à fédérer les énergies. Permettre à tous ceux qui le souhaitent de pouvoir se mobiliser pour notre région. Cela passe par une politique culturelle ambitieuse qui assure le rayonnement des Hauts-de-France, restaure la fierté de ses habitants, et permette à tous les acteurs culturels de s’épanouir dans l’intérêt de tous. Cette ambition vous l’avez concrétisée en garantissant un budget important à cette politique construite dans la concertation. C’est tout le sens du travail engagé par François Decoster que nous saluons. Cette philosophie d’action se retrouve également dans nos relations avec le monde associatif. Nous serons à vos côtés pour faire en sorte que de la concertation engagée puisse déboucher sur une politique associative ambitieuse et qui soit équilibrée sur l’ensemble du territoire régional. C’est pourquoi nous tenons toujours à ce que les Fonds de Participation des Habitants puissent être réformés tout en garantissant le maintien d’une participation effective des habitants de nos quartiers. Le groupe UDI-UC, comme vous le savez, est force de propositions en la matière.

 

            -Enfin, nous tenions à rappeler que préparer l’avenir, c’est aussi et peut-être même surtout, se pencher sur la situation de la jeunesse. Une jeunesse qui dans les lycées se forme. Une jeunesse qui dans les CFA apprend un métier. Une jeunesse qui dans nos universités et nos écoles se prépare à entrer dans la vie active. À chacune de ces étapes, la Région est présente. Aussi, nous tenions à saluer le travail mené à la fois par Manoelle Martin mais également par Nicolas Lebas ou encore Sébastien Huygues qui ont la lourde charge de se pencher sur la situation de nos jeunes. En cette fin d’année, nous qui sommes mobilisés dans les lycées, nous savons combien la construction d’une nouvelle politique peut susciter des questions. En la matière, je crois que nous pouvons citer en exemple la méthode mise en œuvre par Manoelle Martin qui poursuit un travail d'orfèvre  mais aussi de concertation dans l’intérêt de nos lycées.

 

-Le groupe UDI-UC tient donc à saluer le colossal travail engagé par l’exécutif pour construire une stratégie budgétaire à même de libérer des marges de manœuvre pour les années qui viennent. L’objectif est évidemment de construire des politiques ambitieuses qui laissent toute leur place aux grands projets que nous avons imaginés, Canal Seine Nord en tête.

 

-Ambition, rigueur et préparation de l’avenir sont les trois orientations qui marquent ce premier réel budget de notre majorité. Le groupe UDI-UC sera à vos côtés pour concrétiser cette vision que nous avons de notre région des Hauts-de-France." 

 

 

Please reload

Catégories
Please reload

Posts Récents
Please reload