L'AUTORITÉ

La France est déboussolée, en perte de repères.

 

À l’école, dans l’entreprise comme dans nos rues, le respect de l’autre et des biens semble avoir disparu. L’Etat a abdiqué à faire respecter l’ordre Républicain. Le gouvernement actuel a largement contribué à décrédibiliser la parole publique comme pour l’Affaire Léonarda par exemple.

 

Dans notre département, l’incapacité à gérer les camps illégaux de gens du voyage en témoigne.

Je veux une République ferme au service de la protection de chacun sur tout le territoire. Une École où la discipline est respectée et l’autorité du professeur rétablie. Je m’engagerai au quotidien pour défendre cette vision équilibrée et juste d’une République forte. 

LA SOLIDARITÉ

Notre pays est lourdement frappé par la crise et notre région l’est tout particulièrement. Si notre priorité doit être le retour à l’emploi, nous ne pouvons pas laisser les plus fragiles au bord du chemin. La solidarité est au fondement de notre République et au coeur de notre système social.

J’y suis très attaché et je refuse de penser que tous ceux qui bénéficient du RSA sont des assistés. Je veux qu’on légifère afin que ceux qui profitent du système soient lourdement sanctionnés, mais nous avons besoin de solidarité. Envers nos aînés, qui ont vu leur pouvoir d’achat atteint à cause des mesures du Président Hollande, envers les personnes handicapés qui sont souvent les grandes oubliées, envers ceux qui sont frappés par des accidents de la vie et qui ont besoin du collectif pour s’en sortir.

 

Je m’engage à défendre cette solidarité au concret !

LE MÉRITE

Alors que notre pacte social repose sur la solidarité, nous devons exiger de ceux qui bénéficient de droits qu’ils se montrent exemplaires. Le mérite doit redevenir le coeur de toutes nos politiques sociales. Dans l’éducation, à l’université, dans le travail, dans le monde associatif... partout nous devons faire en sorte que l’effort soit récompensé ! Ce sera tout le sens de mon engagement.

 

Je propose notamment de réflechir à la sélection à l’entrée de certaines filières à l’Université ou encore au renforcement des bourses au mérite pour les étudiants.

 

De même, dans la fonction publique, il faut pouvoir récompenser ceux qui s’impliquent dans leur métier en attribuant des primes d’efficacité. Enfin, le service civique doit être ouvert à plus de jeunes pour redonner à tous le goût de l'effort!

LA LIBERTÉ

En France, tout est compliqué ! Engager une démarche administrative, faire une demande d’indemnisation chômage, créer une entreprise, recruter du personnel, bénéficier d’une réduction d’impôt...pour au final subir un contrôle fiscal !

 

Nous sommes écrasés par l’administration et la bureaucratie. Notre quotidien est devenu trop lourd. Pour relancer la croissance, nous devons libérer les énergies et faire confiance aux Français si nous voulons recréer des emplois !

À l’heure du numérique nous devons simplifier les procédures et les rendre moins coûteuses en temps et en argent. Ces économies sont nécessaires pour baisser les impôts. Nous devons permettre à ceux qui veulent créer leur entreprise de pouvoir le faire. Nous devons réduire les contraintes qui pèsent sur un nombre incroyable de secteurs comme le bâtiment ou l’agriculture par exemple. Donnons un vent de liberté à la France !

LA JUSTICE

La justice doit être un guide. Je veux que la justice sociale, la justice territoriale et la justice fiscale soient le coeur des décisions du prochain gouvernement.

 

Je souhaite plaider pour un meilleur équilibre des territoires entre ville et ruralité en ayant une politique de développement équilibrée. En matière sociale, je veux que chacun puisse avoir sa chance de progresser. Que l’on vienne d’un quartier difficile ou d’un village, que l’on soit fils d’ouvrier ou de cadre supérieur, qu’importe son origine, la justice impose que chacun ait sa chance grâce à l’école ! De même, en matière fiscale, il est urgent de réduire les impôts pour ceux qui travaillent !

Concrètement, je souhaite que le prochain gouvernement engage une réforme fiscale pour plus de justice, qu’un grand plan de rénovation urbaine (Borloo 2) soit lancé, et que son équivalent rural soit imaginé ! Enfin, l’école doit redevenir le moteur de l’ascenseur social.